DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des civils géorgiens tués à Gori : l'armée russe dément

Vous lisez:

Des civils géorgiens tués à Gori : l'armée russe dément

Taille du texte Aa Aa

Dans un conflit, la population civile n’est forcément pas épargnée. Les autorités géorgiennes affirment, images à l’appui, que la ville de Gori, dans le nord du pays, a été bombardée par des avions russes. Des immeubles d’habitations ont été détruits. Le bilan des victimes n’est pas encore précis mais au moins cinq personnes auraient été tuées. L’armée russe dément pourtant avoir bombardé des populations civiles.

En revanche, l‘état-major russe indique s‘être emparé de Tskhinvali, la capitale de la région séparatiste d’Ossétie du Sud que les Géorgiens disaient contrôler. La bataille dans les airs est aussi lancée.

L’armée géorgienne annonce avoir abattu sept avions russes. Le ministère russe de la Défense indique n’avoir perdu que deux appareils, un avion de combat et un bombardier. Près de Tskhinvali, au moins quinze soldats russes censés assurer le maintien de la paix ont péri dans les combats.