DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Géorgie et la Russie poursuivent l'escalade militaire

Vous lisez:

La Géorgie et la Russie poursuivent l'escalade militaire

Taille du texte Aa Aa

Tskhinvali sous le feu des combats, les soldats russes et géorgiens s’affrontent toujours pour le contrôle de la capitale d’Ossétie du Sud. Dans la nuit de jeudi à vendredi, Tbilissi avait lancé l’assaut sur la ville. Réplique russe hier, de nombreux renforts, des chars et des troupes, sont arrivés sur place. La Géorgie parle de ‘‘combats acharnés’‘. Elle va rapatrier 1000 hommes déployés en Irak pour faire face à l’intervention russe.

Les deux camps se livrent également à une guerre des déclarations. Hier soir, le président géorgien a affirmé avoir repris le contrôle de la quasi-totalité de l’Ossétie du sud, notamment de la capitale. Ce que contestent les Ossètes. Dans une allocution télévisée, Mikheil Saakachvili a annoncé qu’il allait décréter l‘état d’urgence dans les prochaines heures. D’après lui, 30 Géorgiens ont péri dans les combats. La Géorgie a également renforcé sa présence militaire à la frontière avec l’Abkhazie, une région séparatiste proche de Moscou.

Dans le camp ossète, le président Edouard Kokoïty, affirme que 1.400 personnes sont mortes. Côté russe, plus de 10 soldats des forces de maintien de la paix ont perdu la vie d’après le bilan officiel. La guerre se joue également dans les airs. Les autorités géorgiennes accusent la Russie d’avoir bombardé plusieurs de ses villes. Et elles ont fait évacuer le bâtiment de la présidence de peur d’une attaque de l’aviation russe.