DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Ossètes du Sud fuient les combats par milliers

Vous lisez:

Les Ossètes du Sud fuient les combats par milliers

Taille du texte Aa Aa

Au deuxième jour des violents combats entre la Russie et la Géorgie en Ossétie du Sud, le Premier ministre russe Vladimir Poutine est arrivé à Vladikavkaz, en Ossétie du nord. Motif officiel de cette visite surprise : étudier la situation des réfugiés qui fuient les combats dans la République séparatiste.

Les populations civiles paient déjà un lourd tribut au conflit. Selon Moscou, plus de 30 000 Ossètes du sud auraient déjà trouvé refuge de l’autre côté de la frontière, en Russie. Ceux qui restent dans la capitale Tskhinvali manquent de tout.

“ Nous n’avons pas d’eau, témoigne un habitant. Nous recevions du gaz de la Russie mais maintenant, c’est coupé, nous n’avons plus de gaz. Et je ne sais pas comment je vais me procurer de l’eau.”

Première destination pour ces réfugiés : l’Ossétie du Nord, une République voisine qui appartient à la Fédération de Russie et partage la même langue et la même culture que sa voisine du sud. Par milliers, les habitants sont donc évacués par bus où les secours pourvoient aux besoins de première nécessité.

Côté géorgien, l’aéroport de la capitale Tbilissi est pris d’assaut. Beaucoup veulent quitter le pays au plus vite à l’image d’une jeune femme qui se dit “ très émue pour les Georgiens” car son mari y vit. Mais son coeur bat aussi pour la Russie où habite sa mère. “ Je ne suis pas capable de dire quoi que ce soit maintenant parce que sinon, je me mets à pleurer… Je voudrais seulement appeler chacun à arrêter la guerre parce personne n’en veut.”

Les Géorgiens n’ont guère de choix dans leur destination : tous les vols en direction de l’Europe ont été annulés, à l’exception de la Turquie et de l’Ukraine. Plus de vols non plus vers la Russie.