DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Conflit Russie-Géorgie : l'Union européenne sur le front de la diplomatie.

Vous lisez:

Conflit Russie-Géorgie : l'Union européenne sur le front de la diplomatie.

Taille du texte Aa Aa

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, dont le pays préside l’UE, est le premier responsable de haut rang à se rendre en Géorgie depuis le début du conflit. Arrivé hier à Tbilissi avec un plan de paix, Kouchner part aujourd’hui pour Moscou. “Il faut d’abord un cessez-le-feu, deuxièmement un accès aux victimes, troisièmement un retrait contrôlé des troupes, quatrièmement un retour à la table de négociations, des discussions de paix, une solution politique. C’est facile à dire mais très difficile à faire.”

Le plan de paix comprend également le respect de l’intégrité territoriale de la Géorgie. Le président géorgien Mikhail Saakachvili a estimé que c‘était aux Russes de mettre fin au conflit, tout en soulignant que c‘étaient les Russes qui étaient entrés sur le territoire géorgien, pas le contraire.

“La guerre me rappelle de très mauvais exemples du passé. Nous sommes vraiment en train de voir une situation sans précédent depuis des décennies dans le monde. C’est la crise mondiale la plus surréaliste que j’ai jamais imaginée.”

Bernard Kouchner est accompagné de son homologue finlandais dont le pays préside l’Osce, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. La France, dont le président devrait se rendre prochainement à Moscou réunira mercredi les ministres des Affaires étrangères des 27.