DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des milliers de déplacés sur les routes

Vous lisez:

Des milliers de déplacés sur les routes

Taille du texte Aa Aa

Un conflit à la porte de l’Europe qui ne va pas sans ses files de déplacés. Des ossètes paniqués par les bombes et qui fuient par centaines comme ici , direction la Russie et le camp d’Alagher, en ossétie du nord. 20.000 déplacés selon le HCR, dix mille de plus dit-on coté russe. La Commission européenne a décidé de débloquer un million d’euros pour l’aide aux réfugiés.

Comme tant d’autres, cette femme qui a du la capitale ossète est désespérée : “Je suis de nationalité ukrainienne, dit-elle, je suis là depuis quatre jours, mais je pars. Mon mari et ma fille eux travaillent avec les forces de sécurité russes, ils restent ici, mais je suis si inquiète pour eux…”

Près de 80 pourcent des habitants de la ville géorgienne de Gori, tout près de la frontière ossète, ont pris la fuite… De nombreuses personnes prises au piège tentent de rejoindre des zones plus sures. Deux corridors humanitaires devraient être ouverts bientôt, pour permettre d’acheminer de l’aide dans les zones de conflit.