DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président géorgien fustige l'attitude de la Russie

Vous lisez:

Le président géorgien fustige l'attitude de la Russie

Taille du texte Aa Aa

Le président géorgien Mikhail Saakashvili a estimé que l’intervention de Moscou dans le conflit en Ossétie du Sud constituait un meurtre planifié de son pays. Il a réaffirmé que la Russie voulait le destituer, ce que les dirigeants russes démentent pourtant. Pour Mikhail Saakashvili, “le but de cette opération n’est pas seulement de prendre et d’annexer une partie du territoire géorgien, mais ils ont clairement dit que le but de cette opération est un changement de régime en Géorgie, le renversement d’un gouvernement géorgien démocratiquement élu.”

Un peu plus tôt, le président géorgien s‘était rendu dans la ville géorgienne de Gori, touchée par des bombardements russes. Une visite en compagnie du ministre français des affaires étrangères Bernard Kouchner et du président en exercice de l’OSCE, Alexander Stubb. Mais brusquement, au cours de la visite, un hélicoptère suspect est apparu dans le ciel de la ville, faisant craindre des tirs. L’alerte a provoqué un début de panique, obligeant les garde-du-corps à intervenir. Pour Mikhail Saakashvili, il s’agissait d’une action délibérée dirigée contre lui et les officiels qui l’accompagnaient.