DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Relent de guerre froide sur fond de conflit géorgien

Vous lisez:

Relent de guerre froide sur fond de conflit géorgien

Taille du texte Aa Aa

Alors que les Occidentaux appellent à un cessez-le feu immédiat dans le Caucase, le président américain, George W. Bush, demande à Moscou de respecter l’intégrité territoriale de son allié géorgien.

“Il existe des preuves que les forces russes puissent bientôt bombarder l’aéroport civil de la capitale (Tbilissi). Si ces rapports s’avèrent fondés, ces actions russes représenteraient une escalade dramatique et brutale dans le conflit en Géorgie. Ces actions ne correspondraient pas aux assurances fournies par la Russie qui affirme que l’objectif de ses opérations se limite à restaurer le statu quo qui existait en Ossétie du Sud avant le début des combats le 6 août. (..) La Russie a envahi un Etat voisin souverain et menace un gouvernement démocratiquement élu par son peuple. Une telle action est inacceptable au 21è siècle”, explique le président américain.

De son côté le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, conteste l’appui américain à la Géorgie dans le différend qui l’oppose à l’Ossétie du Sud.

“La guerre froide est terminée depuis longtemps, mais une mentalité de guerre froide domine chez certains diplomates américains. C’est dommage, mais nous continuons à construire une relation avec tous nos partenaires, y compris nos partenaires américains” rétorque le chef du gouvernement russe.