DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les troupes russes n'ont pas quitté Gori

Vous lisez:

Les troupes russes n'ont pas quitté Gori

Taille du texte Aa Aa

Les faubourgs de Gori sont toujours occupés par les troupes russes. Les blindés surveillent encore les accès de la ville géorgienne, en attendant un ordre de repli qui devrait normalement venir de Moscou dans la journée.

Dans le même temps la police géorgienne négocie son retour en ville avec les russes. Elle avait tenté plus tôt d’entrer en convoi dans le centre de Gori mais avait dû rebrousser chemin à cause des chars.

Ici dans la base militaire de Gori, les troupes russes auraient saisi des centaines d’armes et de munitions laissées par l’armée géorgienne en déroute. En tout cas ses images de la télévision russes tendraient à la prouver.

Toujours à propos d’armes, l’ONG américaine Human Rights Watch a déclaré ce matin que l’armée russe aurait utilisé des bombes à sous-munitions en Géorgie, notamment sur la ville de Ruisi, près de Gori. Une information démentie par Moscou.

Enfin ce matin Edouard Kokoïty, le président de l’Ossétie du Sud, a affirmé que sa république serait désormais à 100% Ossète. Il a déclaré que l’Ossétie du Sud ne laissera plus revenir les Géorgiens chassés pendant le conflit.

Des Géorgiens qui représentaient 1/3 de la population.