DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les pressions diplomatiques se poursuivent pour un règlement du conflit russo-géorgien

Vous lisez:

Les pressions diplomatiques se poursuivent pour un règlement du conflit russo-géorgien

Taille du texte Aa Aa

Les troupes russes ne bougent pas de la Géorgie tandis que la diplomatie internationale s’agite pour trouver une issue au conflit russo-géorgien. En première ligne, Les Etats-Unis et l’Allemagne. Le président George W. Bush a qualifié hier d’absolument inacceptable les actes de Moscou en Géorgie tandis que la chef de la diplomatie Condoleezza Rice se trouvait sur place aux côtés du Président géorgien Mikhail Saakachvili. Celui ci a déclaré avoir signé l’accord de cessez-le-feu censé mettre fin au conflit en Ossétie du Sud.

“Nous assistons à l‘élargissement de la zone d’occupation, dit le Président géorgien. J’espère que le Président Medvedev respectera et honorera sa signature et retirera ses forces des zones urbaines ou elles sont entrées complètement illégalement.”

Condoleezza Rice s’est aussi entretenue avec son homologue russe Serguei Lavrov qui lui aurait promis que Moscou appliquera l’accord de cessez-le-feu.

La chancelière allemande Angela Merkel était elle dans la station balnéaire russe de Sotchi ou elle s’est entretenue avec Dmitri Medvedev.

“Nous ne sommes pas contre une force internationale de maintien de la paix, a déclaré le Président russe. Mais le problème vient des Ossètes et des Abbkhazes eux-mêmes, car ils n’ont pas confiance en d’autres forces que la russe.”

La Chancelière allemande Angela Merkel poursuivra son travail de médiation ce week-end en Géorgie. Elle s’entretiendra avec le Président géorgien Saakachvili.