DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Géorgie : la Russie ne se presse pas pour se retirer

Vous lisez:

Géorgie : la Russie ne se presse pas pour se retirer

Taille du texte Aa Aa

A l’image de ce soldat russe qui démonte un petit barrage avec ses pieds en Géorgie, la Russie ne se presse pas pour se retirer et cesser l’occupation de son voisin géorgien.
Moscou affirme avoir commencé ce retrait comme promis, ce que démentent Tbilissi, les Américains et des journalistes sur place.
Mais la Russie joue peut-être avec les mots. Un responsable russe a en effet indiqué aujourd’hui qu’“il s’agissait du retrait de forces russes sur le territoire de l’Ossétie du sud”.

Sur le territoire géorgien, hors régions séparatistes, les chars et soldats russes campent sur leurs positions à Gori ou encore Senaki.

A Igoïeti, à 30 km de Tbilissi, ils ont même fait des manoeuvres d’intimidation en forçant un barrage de la police géorgienne.

Tbilissi, qui accuse l’armée d’avoir miner des ponts dans l’ouest et le centre du pays, a dénoncé des violations graves des conditions de l’accord de paix.

Moscou joue la montre et semble bien décider à montrer qu’il est le maître du jeu, malgré les pressions internationales.