DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grave accident d'avion à l'aéroport de Madrid-Barajas

Vous lisez:

Grave accident d'avion à l'aéroport de Madrid-Barajas

Taille du texte Aa Aa

Un appareil de la compagnie aérienne espagnole Spanair s’est écrasé en début d’après midi en phase de décollage. La confusion règne quant au bilan de cet accident. Le gouvernement espagnol parle à présent d’une centaine de morts au moins. Mais de source médicale, il pourrait n’y avoir que 26 survivants. La liste définitive des victimes ne sera bien sûr pas publiée avant que les familles aient été alertées.

Tout l’après midi, les ambulances ont acheminé les blessés, certains gravement brûlés, vers les hôpitaux madrilènes, tous placés en état d’alerte maximum.

L’appareil, un MD82 de Spanair, filiale de la compagnie scandinave SAS, assurait la liaison entre Madrid et les îles Canaries. Il transportait 164 passagers dont deux bébés et 9 membres d‘équipage.

L’avion est sorti de la piste alors qu’il effectuait un atterrissage forcé juste après avoir décollé avec le plein de kérozène. Lors qu’il a quitté le sol, son moteur gauche a pris feu. Il s’est ensuite écrasé. L’incendie s’est propagé à tout l’appareil.

De l’avion, il ne reste pas grand chose. La carcasse a été complètement calcinée. Selon la télévision publique espagnole TVE, les boîtes noires ont été récupérées mais l’enquête sur les causes de la catastrophe pourrait prendre jusqu‘à une année.

Il s’agit en tous cas déjà de l’accident le plus grave à l’aéroport de Barajas depuis décembre 1983. Une collision entre deux avions avait alors fait 91 morts.

Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Zapatero, a interrompu ses vacances pour se rendre à l’aéroport de Barajas. Le maire de Madrid, Alberto Ruiz Gallardon, a lui décrété 3 jours de deuil.