DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie se retire de Géorgie à son rythme, n'en déplaise aux puissances occidentales

Vous lisez:

La Russie se retire de Géorgie à son rythme, n'en déplaise aux puissances occidentales

Taille du texte Aa Aa

Les puissances occidentales ont beau s’impatienter et accroitre encore la pression, la Russie est bien décidée à prendre le temps qu’elle jugera nécessaire pour se retirer de Géorgie. Entamé hier, le retrait militaire, qui doit s’achever ce vendredi, se fait au compte goutte.

Tirant parti des “mesures de sécurité additionnelles” mentionnées avec flou dans l’accord de cessez-le-feu, Moscou a même annoncé la mise en place de plusieurs barrages militaires dans une zone tampon autour de l’Ossétie du Sud.

Sur le terrain diplomatique, les ministres des Finances du G7 ont assuré la Géorgie de leur détermination à soutenir la reconstruction et la santé économique du pays.

Ce mardi, la Russie a rejeté un projet de résolution au Conseil de sécurité de l’ONU. Le texte mentionnait notamment le “respect de l’intégrité territoriale” géorgienne. Mais pour Moscou, cette question n’est plus d’actualité, Ossétie du Sud et Abkhazie ne souhaitant plus faire partie de la Géorgie. Les deux provinces ont d’ailleurs annoncé qu’elles demanderaient bientôt à la Russie de reconnaître leur indépendance.