DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pologne et Etats-Unis signent l'accord sur le bouclier antimissile

Vous lisez:

Pologne et Etats-Unis signent l'accord sur le bouclier antimissile

Taille du texte Aa Aa

C’est désormais officiel, la Pologne accueillera sur son sol des éléments du bouclier antimissile américain.

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice et son homologue polonais Radoslaw Sikorski ont signé un accord de coopération militaire à Varsovie. Il prévoit l’implantation d’ici 2012 de dix intercepteurs capables de détruire en vol d‘éventuels missiles balistiques à longue portée.

C’est donc l’aboutissement de quinze mois de négociations. Difficiles négociations. Mais le jeu en valait la chandelle a expliqué le Premier ministre polonais Donald Tusk : “Les négociations ont été vraiment dures, mais dans un bon esprit et au final couronnées de succès. Cela signifie que nos deux pays, la Pologne et les Etats-Unis, seront plus sûrs.”

De son côté, Condoleezza Rice a tenu à rappeler que la Russie ne devait pas considérer ce dispositif comme une menace : “Le bouclier antimissile ne vise évidemment personne. Il a un objectif défensif. Je suis très heureuse que nous soyons parvenus à cet accord”.

A Varsovie, des opposants au bouclier ont manifesté leur mécontentement. Un point de vue que ne semble pourtant plus partager la majorité de la population. Si l’on en croit un dernier sondage. Le conflit entre la Russie voisine et la Géorgie n’est peut-être pas étranger à ce renversement de tendance.

En Pologne, les dix intercepteurs seront installés sur la base de Redzikowo, dans le nord du pays. Ils seront reliés à l’autre pièce maîtresse du bouclier en Europe centrale, un radar très sophistiqué installé en République tchèque.