DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des proches des victimes du crash aérien accusent

Vous lisez:

Des proches des victimes du crash aérien accusent

Taille du texte Aa Aa

Des familles effondrées. La plupart se réfugiant dans le mutisme, mais d’autres clamant leur colère.

Leurs proches sont morts dans l’avion. Avant l’accident, ils ont donné de leurs nouvelles via le téléphone mobile.

“Mon père a envoyé un sms à ma mère après le premier départ raté, raconte ce jeune homme. Il disait que l’avion n‘était pas en bon état, il voulait en descendre mais on ne le lui a pas permis.” “Il a appelé sa mère et il lui a dit que quelque chose n’allait pas dans l’avion”, explique cette femme.

“Ils disaient que la moitié des passagers voulaient descendre, mais on ne les a pas laissés. Et quand ils sont repartis à nouveau…” Autant de témoignages se rapportant à la première tentative de décollage et au problème rencontré par le pilote.

Avant qu’il ne soit autorisé à repartir. “Elles avaient 19 et 23 ans, un bébé de trois mois. C’est vraiment très dur…” dit cet homme.

Cinq minutes de silence ont été observées jeudi en milieu de journée. Dans l’enceinte de l’aéroport, dans le centre ville de Madrid aussi. Le roi d’Espagne Juan Carlos et son épouse la reine Sofia sont venus rencontrer les familles ainsi que les équipes de psychologues, qui s’efforcent tant que faire se peut d’accompagner et de soutenir les proches des victimes du crash…