DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'étau de la justice suisse se resserre sur Alstom

Vous lisez:

L'étau de la justice suisse se resserre sur Alstom

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs sites du groupe français ont été perquisitionnés ce jeudi à Baden, au siège de sa filiale helvétique mais aussi dans la région de Zurich et en Suisse centrale. Un ancien dirigeant de l’entreprise, soupçonné de corruption et blanchiment d’argent a par ailleurs été arrêté. La porte-parole du groupe en Suisse s’est contentée d’un commentaire laconique : “ Je confirme que des perquisitions ont eu lieu et que notre entreprise collabore étroitement avec les autorités suisses mais je ne peux pas entrer dans les détails sur l’enquête ou sur l’identité de la personne arrêtée.”

Le groupe français, qui figure parmi les leaders mondiaux dans les infrastructures d‘énergie et de transport ferroviaire, est soupçonné d’avoir utilisé sa filiale suisse pour verser des pots-de-vin à des fonctionnaires. Objectif : décrocher des contrats notamment en Amérique latine et en Asie.

Les autorités suisses avaient alerté la justice française dès mai 2007, après avoir découvert des mouvements de fonds vers des sociétés écrans du groupe qui transitaient par une banque de Zurich.