DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise en Géorgie : impasse à l'ONU

Vous lisez:

Crise en Géorgie : impasse à l'ONU

Taille du texte Aa Aa

Impasse, et même point de non retour, depuis que la Russie a reconnu l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud. La position de Moscou amoindrit donc les chances de compromis comme l’a confirmé la porte parole de Ban Ki Moon.

“Les derniers développement pourraient avoir des conséquences sur la sécurité et la stabilité dans le Caucase. Le Secrétaire général de l’ONU regrette que les efforts pour trouver au Conseil de sécurité une solution à la crise en Géorgie, puissent se trouver compliqués par cette décision.” a-t-elle déclaré.

L’ambassadeur géorgien a rappelé que le conseil de sécurité avait voté il y a 14 ans des résolutions assurant l’intégrité territoriale de la Géorgie, et que la Russie y avait souscrit en tant que membre permanent.

Trois semaines après le début de la crise, L’ONU reste donc impuissante, incapable d’infléchir la position de Moscou, et pour cause, la Russie possède un droit de veto, lui permettant de bloquer toute résolution qui ne lui convient pas.