DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ossétie du Sud : les pays asiatiques soutiennent Moscou du bout des lèvres, l'UE évoque des sanctions contre la Russie

Vous lisez:

Ossétie du Sud : les pays asiatiques soutiennent Moscou du bout des lèvres, l'UE évoque des sanctions contre la Russie

Taille du texte Aa Aa

Alors que les alliés asiatiques de Moscou ont apporté leur soutien à Dmitry Medvedev soulignant son rôle actif dans la résolution du conflit en Géorgie, les européens ont pour la première fois évoqué ce matin de possible sanctions contre la Russie. Un sommet extraordinaire de l’Union européenne sur la Géorgie se tiendra lundi.

Le président russe, Dmitry Medvedev, reste serein : “je suis sûr que la position unie des Etats membres de l’Organisation de coopération de Shanghaï aura un retentissement international et j’espère qu’elle servira de message fort à ceux qui essayent de transformer le noir en blanc et de justifier cette agression”.

En début de semaine Moscou a décidé de reconnaître les régions séparatistes géorgiennes d’Ossétie du Sud et d’Abkhasie. Pour le chef de la diplomatie britannique, il n’est pas question de s’engager dans une guerre ouverte avec la Russie. David Miliband a néanmoins souligné que la crise actuelle avait mis fin au calme qui prévalait depuis la disparition de la guerre froide.

Le président français s’est longuement entretenu au téléphone avec son homologue russe puis son homologue géorgien. Nicolas Sarkozy estime qu’il est urgent de faire baisser les tensions et d’appliquer pleinement les six points de l’accord de cessez-le-feu. Les autorités séparatistes ossètes affirment que l’attaque géorgienne début août a fait plus de 1600 morts et presque autant de blessés.