DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ton monte entre Tbilissi Washington et Moscou

Vous lisez:

Le ton monte entre Tbilissi Washington et Moscou

Taille du texte Aa Aa

La Géorgie et les Etats-unis durcissent encore le ton à l’encontre de Moscou. Tandis que le Kremlin accuse indirectement Washington de vouloir favoriser le candidat républicain via le conflit géorgien
.
Ce jeudi, le parlement géorgien a adopté à l’unanimité une déclaration acérée : il a exigé une rupture des relations diplomatiques avec Moscou, a déclaré l’Abkhazie et l’Ossétie du sud territoires occupés, et a, entre autres, considéré les troupes russes en Géorgie comme des forces illégales.

De son côté, la Maison Blanche a indiqué qu’elle envisageait d’annuler un accord de coopération nucléaire civile avec la Russie.

“Ce que je peux vous dire, a déclaré une porte-parole de la Maison Blanche, c’est que nous sommes dans un processus de réévaluation de notre relation avec la Russie. Et nous le faisons en concertation avec nos partenaires internationaux, comme la France, mais aussi beaucoup d’autre pays comme l’Allemagne et tous les membres de l’Otan.’‘

La Maison Blanche a jugé également “non rationnelle” l’accusation du Premier ministre russe Vladimir Poutine, selon laquelle les Etats-Unis auraient orchestré le conflit en Géorgie. “Il y a des soupçons, a-t-il dit ce jeudi, sur le fait que quelqu’un aux Etats-Unis a créé exprès ce conflit dans le but de provoquer une situation plus tendue et un avantage pour l’un des candidats qui luttent pour le poste de président américain”.

Le ton ne cesse de monter à l’encontre de la Russie qui a reconnu mardi les régions séparatistes géorgiennes comme indépendantes. En réponse, le président russe Dmitri Medvedev a voulu brandir un soutien de ses alliées d’Asie centrale. Un soutien mitigé. Ces alliés n’ont pas reconnu l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie du sud.