DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Radovan Karadzic refuse de plaider devant le TPIY

Vous lisez:

Radovan Karadzic refuse de plaider devant le TPIY

Taille du texte Aa Aa

Lors de sa deuxième comparution devant le TPIY Radovan Karadzic a refusé de plaider coupable ou non des accusations de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide. Conformément à la procédure, c’est donc le juge qui a automatiquement plaidé non coupable au nom de l’ancien chef des Serbes de Bosnie.

Karadzic est poursuivi pour son rôle dans la guerre de Bosnie qui a fait 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés, entre 1992 et 1995. Pas moins de 11 chefs d’accusation. Il devra répondre de l’exécution de 8000 hommes et garçons à Srebrenica, en juillet 95, le pire massacre en Europe depuis la seconde guerre mondiale.

Mais on l’accuse aussi de la détention de milliers de civils, dans les terribles camps de concentration de Keraterm, ou Omarska, dans le nord-ouest de la Bosnie. Des centaines d’hommes y ont été torturés, et tués, des femmes violées. Leur découverte par une équipe de télévision à l‘été 92 bouleversera la communauté internationale. Et puis il y a Sarajevo : Radovan Karazic devra répondre du long siège de la capitale bosniaque. Pendant ces 4 années, notamment sous les balles des snipers, 14 000 personnes sont mortes.