DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

TPI : l'heure du choix pour Karadzic

Vous lisez:

TPI : l'heure du choix pour Karadzic

Taille du texte Aa Aa

Entre coupable et non coupable : Radovan Karadzic doit faire le choix de sa plaidoierie ce vendredi devant le Tribunal pénal international de La Haye.

Arrêté en juillet après 13 ans de cavale, l’ancien chef politique des Serbes de Bosnie est jugé pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, commis pendant les 43 mois de siège de Sarajevo et lors du massacre de 8.000 musulmans bosniaques à Srebrenica en 1995.

Son bras droit militaire, le général Radko Mladic, recherché pour génocide, court toujours. Sa capture est la dernière condition à un rapprochement de Belgrade avec l’Union européenne.

Vladimir Vukcevic, procureur en chef de Serbie pour les crimes de guerre est optimiste. “ Si nous maintenons le rythme des arrestations de ces deux dernières années, la capture de Mladic ne devrait pas tarder,” assure-t-il. “ Il est dans l’intérêt du général Mladic, et de tous, qu’il se rende au plus vite.”

Les procureurs de l’ONU ont longtemps reproché aux autorités serbes de ne pas coopérer par crainte de perdre le soutien de l’opinion. Une opinion toujours acquise à Karadzic, érigé un héros national.