DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Européens ne devraient pas sanctionner la Russie

Vous lisez:

Les Européens ne devraient pas sanctionner la Russie

Taille du texte Aa Aa

C’est une ville géorgienne où les soldats russes sont toujours présents. Poti, cité portuaire de la mer noire. Mikheïl Saakachvili y a effectué une visite surprise tard hier soir. La ville fait partie de la zone militarisée et contestée que Moscou maintient en Géorgie. Ses troupes tiennent notamment deux checkpoints dans les faubourgs.

Les Européens ont appelé la Russie à retirer ses troupes. Mais sur le plan diplomatique, la journée de vendredi a marqué un apaisement, à trois jours d’un sommet européen sur la Géorgie. L’option de santions contre Moscou s‘éloigne. ‘‘Je l’ai dit hier et je le répète aujourd’hui, la France ne veut pas de sanctions, a affirmée Bernard Kouchner, le ministre français des Affaires étrangères. Nous voulons maintenir le dialogue. Et si il y a une solution, elle sera politique et en aucun cas militaire.’‘

Sur ce sujet des sanctions, la Géorgie préfère ne pas se prononcer. Elle enverra lundi une délégation à Bruxelles pour le sommet des 27. De son côté, la Russie a appelé l’Europe à adopter une position ‘‘raisonnable’‘ par la voix de Vladimir Poutine. ‘‘Si je vous disais que le sommet européen nous laisse indifférents, je mentirai, explique le Premier ministre russe. Nous regarderons bien sûr très attentivement ce qui se passera à Bruxelles. Et nous espérons que le bon sens va l’emporter. Nous espérons qu’il y aura une analyse réellement objective de ce qui s’est passé en Ossétie du Sud et en Abkhazie.’‘

L’heure est donc à l’observation entre les 27 et Moscou. A la rupture diplomatique – actée – entre Moscou et Tbilissi. La Géorgie a annoncé hier qu’elle rompait ses relations avec la Russie. Appelant les diplomates russes à quitter Tbilissi jusqu‘à nouvel ordre.