DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gustav : Cuba n'avait jamais vu ça

Vous lisez:

Gustav : Cuba n'avait jamais vu ça

Taille du texte Aa Aa

Des images de désolation : l’ouragan Gustav a dévasté une partie de Cuba lors de son passage au-dessus de l‘île. Des maisons ont été détruites, des pylônes haute tension abattus. Des bateaux ont même été retrouvés échoués dans les rues des villes. Gustav a balayé deux régions, la province de Pinar del Rio voisine de celle de La Havane et l’Ile de la Jeunesse, au sud-ouest de l‘île. Le vent a parfois atteint 340 km/h, un record. Les habitants n’avaient jamais connu une telle violence.

‘‘Ce qui s’est passé ici est historique, explique un habitant de la ville de Paso Real. Il n’y a rien de comparable. C‘était comme une guerre, comme si on nous bombardait pendant la nuit. C‘était le désastre.’‘

‘‘C‘était terrible d’entendre ma maison s’effondrer. C’est dur, très dur, raconte une femme. Maintenant je n’ai plus d’endroit où vivre. J’ai tout perdu. Je n’ai plus rien.’‘

250.000 personnes avaient été évacuées avant l’arrivée de l’ouragan. La Havane, avait également été placée en état d’urgence, battue par la pluie et par le vent. La plupart des quartiers étaient toujours privés d‘électricité et de gaz au lendemain du passage de Gustav.

D’après les bilans des secouristes, aucune victime n’est toutefois à déplorer sur l‘île.