DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le programme de la convention perturbé

Vous lisez:

Le programme de la convention perturbé

Taille du texte Aa Aa

Gustav a fait une première victime avant même de toucher les côtes américaines, la convention républicaine. Il n’a pas seulement ravi la couverture médiatique, il a aussi ébranlé le programme des républicains. De quoi priver John McCain d’un moment fort de sa campagne alors que tous les électeurs commencent à s’intéresser aux candidats.

Hier, ce dernier s’est rendu avec sa colistière, Sarah Palin, au quartier général du centre de gestion des urgences, à Jackson, une façon d’afficher son engagement et de ne pas risquer les comparaisons avec la gestion de Katrina par Bush en 2005.

“Nous allons laisser de coté le costume politique, et enfiler nos habits d’américains a-t-il dit, et nous ferons tout ce dont l’Amérique a besoin, parce que c’est la nature de notre nation, d’aider chaque victime de l’ouragan, et nous allons nous y mettre dès maintenant.”

Plus tôt, George Bush avait annulé sa venue à la convention, une bonne nouvelle pour McCain compte tenu de l’impopularité du président.

Bouleversant l’agenda immédiat, l’ouragan a obligé le parti républicain à faire profil bas, tout en étant réactif, mais sans sembler politiquement opportuniste. Pourtant, l’enjeu politique de Gustav est bien réel au moment ou McCain est seulement un point derrière son rival démocrate dans les sondages. La semaine dernière, il a créé la surprise en nommant colistière, Sarah Palin, une parfaite inconnue.

La gouverneur ultraconservatrice de l’Alaska assure au ticket républicain le soutien de la droite religieuse, et peut être d’une partie de l‘électorat féminin. A 44 ans elle apporte à la fois l’atout de la jeunesse, et le handicap de l’inexpérience.