DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un an de turbulence pour Fukuda

Vous lisez:

Un an de turbulence pour Fukuda

Taille du texte Aa Aa

Yasuo Fukuda n’aura tenu qu’un an au pouvoir. Tout comme son prédécesseur, Shinzo Abe, tombé, lui, après une série de scandales politico-financiers. Pourtant, Fukuda était arrivé auréolé de près de 60% d’opinions favorables. En douze mois, sa popularité a chuté en dessous de 30%. Le Premier ministre a dû affronter les assauts répétés du Parti démocrate du Japon, le principal mouvement d’opposition. En juin dernier, une motion de censure contre la politique gouvernementale avait été votée par le Sénat, où l’opposition détient la majorité.

Yasuo Fukuda s’est peu à peu mis à dos une grande partie de l‘électorat, déjà fâché par les disparités sociales attribuées aux précédentes réformes libérales. Des déclarations de retraite ont été mal enregistrées, ce qui a fait scandale. La nouvelle couverture médicale pénalise les plus âgés, et l‘économie est en nette perte de vitesse. Les Japonais ne croyaient plus en ce gouvernement.