DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les eurodéputés en phase avec le Conseil européen sur le conflit géorgien

Vous lisez:

Les eurodéputés en phase avec le Conseil européen sur le conflit géorgien

Taille du texte Aa Aa

Le Parlement européen est sur la même ligne que le Conseil européen sur le conflit géorgien. Deux jours après la décision des 27 Etats-membres de geler les négociations sur un nouvel accord de partenariat stratégique entre l’Union et la Russie, les députés européens ont à une très large majorité adopté une résolution “approuvant” cette décision.

Ils envisagent aussi un rapprochement avec la Géorgie, comme l’explique l’eurodéputée Verts française Marie-Anne Isler-Béguin. “Nous avons dit très clairement que l’OTAN n‘était pas une solution pour la Géorgie. Si l’OTAN n’est pas une solution, c’est l’Union européenne et c’est l’approfondissement avec l’Union européenne qui est une solution”.

Le groupe socialiste a regretté que ne soit pas mentionné le comportement “agressif” de la Géorgie, qui a attaqué la première. Les socialistes ont malgré tout voté pour… à l’exception des eurodéputés grecs, qui ont rejeté le texte. “Vous ne réglez pas un problème sécessionniste (allusion à l’Ossétie du Sud) par des bombardements, se justifie Maria Eleni Koppa. Je pense que la Géorgie a agi de manière stupide et la communauté internationale – le Parlement européen en particulier – aurait dû insister sur ce point. Nous voulions un texte équilibré qui montrent que les responsabilités sont partagées entre la Russie et la Géorgie. Or nous avons un texte qui rappelle le temps de la guerre froide.”

Dans sa résolution, le Parlement européen demande aussi à la Commission de mettre en place un accord sur l’attribution de visas “au moins équivalent” à celui conclu avec la Russie. Et il insiste sur l’importance de la Géorgie dans “l’amélioration de la sécurité de l’approvisionnement énergétique de l’Union européenne”…