DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bengale occidental : Tata Motors arrête la construction de l'usine qui devait produire la voiture la moins chère du monde

Vous lisez:

Bengale occidental : Tata Motors arrête la construction de l'usine qui devait produire la voiture la moins chère du monde

Taille du texte Aa Aa

C‘était le 10 janvier dernier : Ratan Tata le président du constructeur automobile indien Tata Motors annonçait la future Nano : la voiture la moins chère du monde à 1.700 euros. Aujourd’hui ce projet est au point mort car la construction de l’usine qui devait produire la Nano au Bengale occidental a été arrêtée en raison de manifestations hostiles de dizaines de milliers de paysans mécontents de voir leurs terres agricoles réquisitionnées.
Tata Motors, premier groupe automobile indien, avait pratiquement achevé la construction du site de production de la Nano.

“J’ai donné ma terre pour ce projet, affirme cette femme, mon fils devait être formé ici et maintenant j’apprends qu’ils vont aller ailleurs. Je suis triste parce que on aurait bénéficié de cette usine”.

Tata Motors qui a stoppé la construction sine die a déjà reçu des propositions alternatives pour produire ailleurs la Nano en Inde.

“Moi j’ai commencé la formation pour un emploi à l’usine Tata et comme moi, beaucoup de jeunes étaient en formation. Nos rêves ont été brisés affirme un jeune au chômage”.

Tata a investi l‘équivalent de 240 millions d’euros à Singur pour y produire 250.000 unités par an de la Nano, d’une cylindrée de 600 cm3 et destinée aux indiens qui circulent en motocyclette.

Le conglomérat Tata dont les activités vont du thé à l’acier, a récemment racheté à l’américain Ford les marques Jaguar et Land Rover.