DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un coup d'épée dans l'eau

Vous lisez:

Un coup d'épée dans l'eau

Taille du texte Aa Aa

L’appel à une grève massive de soutien aux opposants du Premier ministre peu suivi ce mercredi matin. Quelques écoles sont fermées mais la plupart des services publics fonctionnent normalement. Reste que pour les protestataires, la menace des syndicats constitue un formidable coup de fouet pour leur mouvement et une pression supplémentaire sur le gouvernement.

Lundi la principale confédération syndicale qui compte 200.000 salariés du secteur public avait appelé à des débrayages, menaçant même de couper l’eau et l‘électricité aux agences du gouvernement.

Pour l’heure c’est donc un coup d‘épée dans l’eau alors que des milliers de manifestants continuent d’occuper le siège du gouvernement à Bangkok. Ils exigent la démission du Premier ministre Samak Sundaravej pour lever le camp.

Lundi les autorités ont décrété l‘état d’urgence dans la capitale après des violences entre partisans et adversaires du chef du gouvernement. Des affrontements qui ont fait un mort et 45 blessés.