DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les nouveaux pirates du 21e siècle multiplient leurs prises

Vous lisez:

Les nouveaux pirates du 21e siècle multiplient leurs prises

Taille du texte Aa Aa

Un voilier français, un cargo égyptien, depuis hier les pirates somaliens ont deux nouvelles prises à leur actif, venant grossir le nombre des actes de piraterie commis depuis le début de l’année, une trentaine déjà. Un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur, difficile à enrayer.

Les pirates du 21 ème siècle sévissent essentiellement dans ces zones dites sensibles, la palme revenant aux côtes somaliennes et au golfe d’Aden devenu l’un des endroits les plus dangereux en mer, les pirates profitant du désordre politique qui règne dans le pays

Une résolution issue d’un texte franco-américain, et qui autorise l’entrée de navires de guerre dans les eaux territoriales de la Somalie, avec l’accord de son gouvernement, devrait donner un peu plus de marge de manoeuvre aux autorités concernées. Car les pirates qui s’attaquent essentiellement aux navires marchands, généralement lents et dont l‘équipage est réduit, ont toujours le même mode opératoire : “Il s’agit de se saisir d’une proie explique cet enquêteur, de la ramener dans sa base et une fois qu’on estime être en sécurité, on négocie avec le propriétaire du bateau pour obtenir la rançon la plus élevée possible”

Actuellement les pirates somaliens détiendraient ainsi 10 navires dans leur base de Eyl, en attente d’une rançon. Les attaques se produisent en pleine nuit, et seules une veille attentive et l’activation du système d’alarme silencieuse par satellite dont tous les navires cargos sont équipés depuis 2006, peuvent “sauver” le bateau menacé par une prise d’otage.

S’il est trop tard, et si les patrouilles n’ont pas été efficaces pour empêcher l’assaut, reste les équipes d‘élite formées à l’abordage dans ce type de situation extrême. Des opérations risquées car les bandits des mers, souvent très armés, ne reculent devant rien pour garder leur butin.