DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kadhafi, partenaire difficile mais incontournable des Occidentaux

Vous lisez:

Kadhafi, partenaire difficile mais incontournable des Occidentaux

Taille du texte Aa Aa

Le processus de réhabilitation de la Libye a commencé il y a 4 ans. 2004 marquera l’année du rétablissement des relations diplomatiques entre Tripoli et Washington, avec la reprise du dialogue et la suppression des sanctions économiques.

Quand il prend le pouvoir en 1969, Kadhafi a 27 ans… Et très vite, il se met les américains à dos en leur demandant notamment d‘évacuer leurs bases en Libye. Un affront suivi d’un autre, et qui touche cette fois au nerf de la guerre, le pétrole. Dès qu’il tient les commandes du pays, Khadafi nationalise et réussit pour la première fois à imposer une hausse du prix du baril, ouvrant la voix aux autres pays producteurs.

Ajouté à son soutien à la révolution iranienne, il n’en faut pas plus pour isoler le régime.
D’autant que les années 80 sont marquées par ses implications dans plusieurs actes terroristes : contre cette discothèque à Berlin, fréquentée par des militaires américains en avril 86. Un attentat immédiatement sanctionné par un raid américain sur Tripoli et Benghazi qui fera 60 morts parmi lesquels une fille adoptive du colonel. Lui-même et son épouse sont blessés dans le bombardement de leur résidence.

Aussi, quand deux ans plus tard, un boeing de la PanAm explose au dessus de Lockerbie en Ecosse, tuant 270 personnes, les soupçons se portent assez rapidement sur la Libye. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, soutenus par le Conseil de sécurité des Nations-Unies font pression pour obtenir l’extradition de deux suspects. S’en suit un long bras de fer durant lequel, face au refus de Khadafi de coopérer, les sanctions internationales s’alourdissent. De tentatives de médiations en compromis, vient finalement l’heure de l’aveu : en 2003, le régime, par le biais d’une lettre envoyée à l’Onu reconnait sa responsabilité et paie 2 milliards et demi de dollars de compensation aux familles des victimes .

Aujourd’hui, Tripoli est en phase de réhabilitation. L’Italie, la France ont déjà normalisé leurs relations avec cette puissance régionale et son fantasque dirigeant, partenaire difficile mais incontournable des occidentaux dans la région