DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de poignée de mains mais une rencontre historique

Vous lisez:

Pas de poignée de mains mais une rencontre historique

Taille du texte Aa Aa

Après des décennies de brouille entre la Libye et les Etats-Unis, Condoleezza Rice a été recu par Mouamar Khadafi. Une rencontre à Tripoli rendue possible après un renoncement de la Libye aux armes de destruction massive en 2003.

Un choix stratégique qui lui vaut aujourd’hui sa réhabilitation sur la scène internationale et aux yeux de l’Oncle Sam… “C’est un bon début, selon la Secrétaire d’Etat américaine. C’est seulement un premier pas mais après des années et des années, c’est une bonne chose que la Libye et nous ayons trouvé une manière de progresser”.

La chef de la diplomatie américaine a souligné que lorsque des pays sont prêts à changer les États-Unis “sont prêts à répondre”. Une allusion à la Corée du Nord et l’Iran critiqués pour leurs ambitions nucléaires.

Mais la Libye redevenue fréquentable n’en reste pas moins une électron libre et affirme qu’elle n’a de leçons à recevoir de personne en matière de droits de l’Homme…