DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cuisiner ou gouverner, il faut choisir

Vous lisez:

Cuisiner ou gouverner, il faut choisir

Taille du texte Aa Aa

Contraint à démissionner pour avoir cuisiné à la télévision. C’est le jugement rendu ce mardi par la Cour constitutionnelle à l’encontre du Premier ministre thaïlandais.

Samak Sundaravej est accusé d’avoir perçu de l’argent pour animer des émissions culinaires. Or,la constitution interdit au Premier ministre et aux autres membres du gouvernement de travailler pour des organisations à but lucratif.

Le gouvernement a un mois pour gérer les affaires courantes, avant l‘élection d’un nouveau Premier ministre. Mais celui-ci pourrait bien être encore Samak Sundaravej. Car même en cas de démission, l’actuel chef du gouvernement thaïlandais devrait retrouver son poste; le parti au pouvoir dont il est le leader a d’ores et déjà indiqué qu’il le renommerait.

Ce jugement va en tout cas dans le sens de ses opposants qui occupent le siège du gouvernement depuis trois semaines. Ils exigent eux aussi son départ, ils l’accusent de corruption et d‘être l’homme de paille ddu dernier Premier ministre, renversé par un coup d’Etat militaire en 2006.