DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Début du retrait russe de Géorgie

Vous lisez:

Début du retrait russe de Géorgie

Taille du texte Aa Aa

Les soldats russes ont commencé ce mardi à se retirer de Géorgie, comme prévu dans l’accord signé hier entre Moscou et l’Union européenne. Les troupes ont commencé par évacuer le village de Ganmoukhouri, près de l’Abkhazie.

Non loin de là ce sont cinq barrages installés près du port stratégique de Poti qui devraient être démantelés cette semaine.

Une satisfaction, donc, pour la Géorgie et l’Union européenne, mais elle est mitigée car dans le même temps la Russie a annoncé, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, que 7.600 hommes, soit deux fois plus qu’avant le conflit, continueraient à occuper les deux provinces géorgiennes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud pendant longtemps.

Le président géorgien a qualifié ce retrait planifié de pas en avant mais à Tbilissi, les habitants restent sceptiques :
“Je ne pense pas qu’ils vont partir, explique cette femme. Ils ont apporté chez nous tellement d‘équipements militaires que je pense qu’ils ne vont pas partir. Je n’ai pas d’espoir pour l’instant”.

Enfin, et cela s’inscrit dans la démarche russe, Moscou a annoncé avoir établi des relations diplomatiques avec les provinces géorgiennes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud.