DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vers un statu quo de l'Opep sur ses quotas de production ?

Vous lisez:

Vers un statu quo de l'Opep sur ses quotas de production ?

Taille du texte Aa Aa

L’Opep devrait laisser inchangé ses quotas de production lors de la réunion des pays membres du cartel au siège de l’Organisation à Vienne.
Le producteur principal du cartel : l’Aarabie Saoudite voit d’un bon oeil le récent recul du prix du baril qui frôlait mardi les 100 dollars en ce qui concerne le baril de Brent de la mer du Nord.
“Ce qu’on voit maintenant affirmait mardi le président de l’Opep, Chakib Khelil, c’est une relation inversée entre le dollar américain et le prix du pétrole. Le dollar se raffermit et le prix du pétrole baisse.”
Les quotas de production devraient rester inchangés car l’Arabie Saoudite, premier producteur mondial et pays allié des américains, veut ménager les pays consommateurs pour empêcher la baisse durable de la demande de brut et un transfert de cette demande vers d’autres sources d‘énergie.
La production de l’Opep atteint aujourd’hui près de 33 millions de barils par jour : un chiffre en nette progression depuis 2006.
Si l’Opep, maintient mardi soir son quota de production, cette décision signifiera une baisse des prix à la pompe. Mais qu’on ne s’y trompe pas : tous les membres du cartel pompent plus que les quotas officiels et gageons qu’ils sauront resserrer les vannes pour resserrer les prix.
Les exportateurs de l’Opep sont en effet convaincus que la consommation recule sur les marchés des grands pays industriallisés et progresse moins vite qu’avant dans les pays émergents comme la Chine et l’Inde.