DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un policier géorgien abattu par un tireur non identifié près d'une zone tampon au sud de l'Ossétie du Sud

Vous lisez:

Un policier géorgien abattu par un tireur non identifié près d'une zone tampon au sud de l'Ossétie du Sud

Taille du texte Aa Aa

Selon Tbilissi, le policier était en faction sur une position géorgienne située à quelques centaines de mètres d’un barrage russe installé à l’entrée de la zone tampon. Russes et ossètes ont démenti toute implication.

Lundi, la Russie s’est engagée à retirer d’ici un mois toutes ses forces de Géorgie, hors Ossétie du Sud et Abkhazie. Mais le retrait des russes de Ganmoukhouri, ville frontière avec l’Abkhazie, annoncé hier comme un premier signe de retrait, ne serait que partiel : en fait, selon Tbilissi, ceux qui ont quitté les lieux seraient des miliciens ossètes. Les forces géorgiennes avaient salué avec joie leur départ hier. Mais des troupes russes seraient toujours positionnées dans le village.

Des observateurs de l’Ue sont attendus sur place. Mais ou exactement? Contrairement à ce qu’affirment les Européens, Moscou excluet qu’ils soient déployés en Abkhazie et Ossétie.