DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie/Pologne : le choc n'a pas eu lieu

Vous lisez:

Russie/Pologne : le choc n'a pas eu lieu

Taille du texte Aa Aa

La Russie tente d’arrondir les angles dans le dossier du bouclier anti-missile américain en Pologne. Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, après une rencontre avec le Premier ministre polonais Donald Tusk, s’est dit prêt à continuer le dialogue avec Varsovie. La Russie se sait isolée internationalement et la Pologne reste l’un de ses grands partenaires commerciaux :

Serguei Lavrov :
“Nous avons répété que nous ne voyons aucune menace de la Pologne sur la Fédération de Russie, mais nous ne pouvons ignorer le fait que ce bouclier fait partie intérante du système stratégique américain”.

Mais Serguei Lavrov a aussi accusé les Etats-Unis de vouloir encercler la Russie… Une idée balayée par le ministre des Affaires étrangères polonais :
“Lors d’une conversation il y a peu, le sénateur Obama m’a dit que l’accord entre Washnington et la Pologne sur le bouclier anti-missile ne pourrait être mis en place que si ce système n‘était pas dirigé contre la Russie. Nous espérons donc que les craintes de la Russie vont cesser”.

Washington a toujours répété que le bouclier anti-missile était destiné à se protéger des états
“voyous”, comme l’Iran. Ce à quoi Moscou répond que n’importe quel expert militaire comprend que les missiles iraniens ne constituent aucune menace pour l’Europe, et encore moins pour les Etas-Unis.