DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Koons à Versailles

Vous lisez:

Koons à Versailles

Taille du texte Aa Aa

Un coup d‘éclat au château de Versailles, ce n’est pas l’oeuvre de Guitry mais celle de Jean-jacques Aillagon. Le président du domaine a invité l’un des artistes contemporain les plus coté du moment:Jeff koons. C’est une première pour le plasticien, ancien époux de la reine du porno italien, la Cicciolina: “C’est vraiment un rêve de voir mon travail ici et depuis que ces oeuvres sont là et elle s’y sentent bien. Je n’ai jamais été aussi fier d’une exposition.”

Une exposition qui est loin de faire l’unanimité , ses détracteurs accusent Aillagon qui a travaillé pour François Pinault, grand collectionneur de Koons de vouloir faire grimper la cote de l’artiste.

“Des grincheux ont critiqué la présence de l’oeuvre de Jeff Koons à Versailles, mais le public finalement est beaucoup plus spontané, beaucoup plus joyeux, il a beaucoup moins de préjugés”.

L’exposition a coûté près de 2 millions d’euros presque entièrement financés par des mécènes privés. Mais que le public se rassure, la présence de Split Rocker dans l’Orangerie n’a pas fait grimper les tarifs à l’entrée du domaine.