DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouverneur de la région bolivienne de Pando traqué par l'armée

Vous lisez:

Le gouverneur de la région bolivienne de Pando traqué par l'armée

Taille du texte Aa Aa

L’armée bolivienne traque le gouverneur de Pando, l’une des régions en rébellion contre le pouvoir central. Ce gouverneur est accusé d’avoir organisé une tuerie de paysans fidèles au président d’origine indienne, Evo Morales. Selon le gouvernement, il aurait aussi violé l‘état d’urgence instauré dans sa province après de violents affrontements. Le dernier bilan des heurts fait état d’une trentaine de morts.

En revanche, dans une autre région rebelle, celle de Santa Cruz, les partisans du gouverneur ont annoncé la suspension de leurs manifestations en signe de bonne volonté. Santa Cruz fait partie des cinq provinces riches de Bolivie, tenues par l’opposition de droite, et qui rejettent les réformes voulues par le président. “Mais s’il y a un mort de plus, ou même un blessé de plus, prévient le gouverneur de Santa Cruz, nous annulerons toute possibilité de négociations”.

Une partie des Boliviens réclame la paix après cette vague inquiétante de violences. Le pays est de plus en plus divisé entre les paysans indiens pauvres et la population métisse ou blanche plus aisée.