DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Piraterie au large de la Somalie : l'Europe crée une cellule de coordination

Vous lisez:

Piraterie au large de la Somalie : l'Europe crée une cellule de coordination

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne fait un petit geste pour faire face à la montée en puissance des pirates au large de la Somalie. Les Vingt-sept ont donné leur feu vert à la création d’une cellule de coordination. Elle sera composée de quatre ou cinq personnes et coordonnera les actions de surveillance que certains Etats membres mènent au large du pays. La question d’une véritable mission navale européenne se pose aussi. Mais pour l’heure, pas de décision formelle.

Le Golfe d’Aden a été le théâtre d’une trentaine d’actes de piraterie depuis le début de l’année, surtout contre des thoniers. 55 navires européens pêchent dans ces eaux. L’insécurité est telle que les bateaux des Nations Unies acheminant l’aide alimentaire en Somalie doivent être escortés. Or les Canadiens qui assurent ces escortes jusqu‘à la fin du mois vont se retirer, et l’ONU lance un appel pour que d’autres prennent le relais au plus vite.

Parmi les prises d’otages les plus médiatisées, on se souvient de celle du voilier français Le Ponant début avril. Après leur libération, un commando de l’armée française avait appréhendé six pirates et récupéré une partie de la rançon.