DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Otan vient soutenir la Géorgie et fustige la Russie

Vous lisez:

L'Otan vient soutenir la Géorgie et fustige la Russie

Taille du texte Aa Aa

Afficher le soutien de l’Otan à la Géorgie, c’est le but de la visite de représentants de l’Alliance atlantique aujourd’hui à Tbilissi. Les 26 ambassadeurs des pays membres de l’Otan vont inaugurer une commission baptisée ‘‘Otan-Géorgie’‘, créée dans la foulée du conflit entre Tbilissi et Moscou en août.

Avant de se rendre à Tbilissi, le Secrétaire général de l’Otan s’en est pris à la Russie. Pour lui, le maintien de troupes par Moscou en Abkhazie et en Ossétie-du-Sud est ‘‘inacceptable’‘.

La semaine dernière la Russie a signé un accord avec l’Union européenne. Un texte qui prévoit le retrait de ses soldats de Géorgie d’ici le 10 octobre mais qui ne mentionne pas les deux républiques séparatistes.

Ce week-end Moscou a évacué ses positions autour de Poti, le port géorgien situé sur la mer noire. Mais la Russie a également prévu de maintenir 7.600 soldats en Abkhazie et en Ossétie-du-Sud. Elle prépare également une série d’accords avec l’Abkhazie comme le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, l’a annoncé hier. ‘‘Dans le traité que nous préparons avec l’Abkhazie il y aura des questions liées à la liberté de déplacement, de double citoyenneté et beaucoup d’autres choses qui rendront la frontière pratiquement transparente pour tous les citoyens russes et abkhazes’‘, a-t-il expliqué.

A Bruxelles, l’Union européenne a donné ce matin son feu vert pour l’envoi de 200 observateurs en Géorgie. Ils devront garantir le retrait des troupes russes au 10 octobre.