DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les banques d'affaires europpéennes toujours pénalisées sur les marchés mais pas les banques traditionnelles

Vous lisez:

Les banques d'affaires europpéennes toujours pénalisées sur les marchés mais pas les banques traditionnelles

Taille du texte Aa Aa

Le tsunami financier engendré par la faillite de Lehman Brothers, touche les banques européennes : d’ailleurs plusieurs d’entre elles ont annoncé des résultats en chute libre cette année. Mais les différents communiqués publiés par ces banques se refusaient à tout catastrophisme.

Le groupe bancaire britannique HBOS dont le titre a chuté de 22% mardi, est victime selon les analystes, des craintes concernant la santé de l‘établissement. La banque suisse UBS, la française Natixis qui est en pleine opération d’augmentation de capital ont également subi des pertes importantes.

“La nervosité est bien sur le mot-clé, affirme un spécialiste du secteur bancaire. Un analyste nous a dit qu’il y avait une certaine panique sur les marchés. Clairement il y a une envie de vendre, mais quand on vend, il y a une action dans les deux sens : et quelqu’un doit être là pour acheter. Les gérants de fonds d’investissements commencent
à penser que le temps n’est plus si éloigné de parier sur des entreprises bien gérées”.
Les banques pénalisées lundi et mardi, sont les banques d’affaires et pas les banques traditionnelles. Résultats, les secteurs bancaires italiens et espagnols sont beaucoup moins touchés que ceux des autres pays occidentaux européens car moins exposés au produits financiers issus des “subprime” américains.