DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accord à l'arraché entre le gouvernement et les gouverneurs d'opposition en Bolivie

Vous lisez:

Accord à l'arraché entre le gouvernement et les gouverneurs d'opposition en Bolivie

Taille du texte Aa Aa

Après trois semaines de violences qui ont fait au moins 18 morts, c’est un espoir de paix pour le pays.

Cet accord de principe négocié depuis cinq jours a été signé notamment par Mario Cossio, le gouverneur de la province du sud Tarija et le vice-président Alvaro Garcia. Ce dernier a salué la fin des problèmes qui ont entraîné les troubles. Des problèmes presque tous résolus selon lui.

Les négociations portaient sur un calendrier de négociations pour relancer le dialogue gelé depuis huit mois entre le président socialiste Evo Morales et l’opposition libérale.

Les gouverneurs des cinq régions autonomistes refusent le projet de constitution
gouvernemental qu’ils jugent trop étatiste ainsi que la réforme agraire qui réduirait la taille des exploitations agricoles. Ils dénoncent également une nouvelle répartition des recettes de l’impôt sur les hydrocarbures.

La signature de l’accord de principe est intervenue quelques heures seulement après l’arrestation du gouverneur de Pando Leopoldo Fernandez. Ce dernier est accusé d‘être à l’origine des affrontements meurtriers qui ont eu lieu jeudi dernier dans sa région du nord, frontalière du Brésil. Une région placée depuis sous état de siège par le gouvernement.