DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Radovan Karadzic réitère ses accusations contre l'américain Richard Holbrooke

Vous lisez:

Radovan Karadzic réitère ses accusations contre l'américain Richard Holbrooke

Taille du texte Aa Aa

L’ancien chef des serbes de Bosnie assure que l’ex-négociateur américain dans les Balkans lui avait promis au moment de la signature des accords de paix de Dayton en 1995 qu’il ne serait pas poursuivi par le TPI s’il se retirait de la vie politique.

Radovan Karadzic va même encore plus loin. Après avoir accusé l’Otan d’avoir tenté de l’assassiner, il affirme désormais que Richard Holbrooke agissait au nom des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies.

L’ancien médiateur américain a de nouveau démenti comme il l’avait déjà fait en juillet dernier les assertions de Karadzic lors de sa troisième comparution aux audiences préliminaires du Tribunal Pénal International de l’ex-Yougoslavie à la Haye.

Radovan Karadzic, 63 ans, arrêté le 21 juillet dernier après 13 ans dans la clandestinité a réaffirmé qu’il comptait se défendre seul lors de son procès pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité notamment pour le massacre de Srebrenica et le siège de Sarajevo.

Le procureur du TPI a précisé qu’une nouvelle version de l’acte d’accusation devrait être déposée d’ici lundi. La dernière datant d’il y a 8 ans.