DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sauvetage de la banque britannique HBOS rachetée par sa compatriote Lloyds

Vous lisez:

Sauvetage de la banque britannique HBOS rachetée par sa compatriote Lloyds

Taille du texte Aa Aa

La banque britannique HBOS : H BOS comme disent les britanniques, a été obligé d’accepter son rachat en urgence par sa compatriote et rivale Lloyds TSB pour l‘équivalent en livre sterling de 15,4 milliards d’euros. L’urgence vient de la dégringolade à progression géométrique du titre HBOS en bourse de Londres ces derniers jours.
“Ce n’est qu’une crise de confiance, affirme ce salarié de HBOS : votre banque est aussi bonne que n’importe quelle banque mais il suffit que quelqu’un dise que HBOS a des problèmes et tout le monde le suit et c’est très difficile à arrêter ce genre de comportement, surtout quand il va dans ce sens”.
Ce rapprochement a été favorisé par le gouvernement britannique qui n’en a pas pour autant apporté d’aide à l’acheteur. Pourtant, Lloyds n’avait pas à priori l’intention de s’orienter dans ce secteur.
“Nous avons pris la bonne et définitive décision, a affirmé Gordon Brown le premier ministre britannique. Il était nécessaire de défendre la stabilité du système financier et de protéger les dépositaires et c’est ce que nous avons fait, tout comme avec Northern Rock, parce qu’il était nécessaire de pousser le système financier vers l’avant”.
Le rachat de HBOS par Lloyds va donner naissance à un géant du crédit immobilier et de l‘épargne au Royaume Uni qui détiendra une part de marché de 28%, 38 millions de clients, et des réserves en cash de 100 milliards d’euros. Impressionnant non ?
Bien sur, le gouvernement britannique va faire en sorte que les autorités nationales de la concurrence ne soient pas trop regardantes sur cette fusion qui pose en théorie de gros problèmes de concurrence en Grande Bretagne dans le secteur du crédit hypothécaire notamment. L’important étant de redonner du dynamisme aux marchés financiers.