DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie entend définir ses nouvelles frontières dans l'Océan Arctique

Vous lisez:

La Russie entend définir ses nouvelles frontières dans l'Océan Arctique

Taille du texte Aa Aa

Depuis son expédition au pôle Nord, l’année dernière, Moscou a clairement affiché sa volonté d‘établir sa souveraineté sur une large partie de cette région qui serait riche en hydrocarbures.

D’où l’intérêt du président russe, Dmitri Medvedev : “Notre première et plus importante tâche est de transformer l’Arctique en base de ressource pour la Russie du XXIe siècle. Le plus important à présent est d’assurer la défense de nos intérêts nationaux dans la région”.

Une décision qui risque de mettre à mal l’accord passé entre les 5 pays frontaliers qui se disputent la région. Le Canada, la Russie, les Etats-Unis, la Norvège et le Danemark ont jusqu’au mois de mai 2009 pour soumettre leurs revendications aux Nations unies. C’est en effet l’ONU qui est sensée trancher.

Le temps presse selon les géologues qui estiment que sous l’effet du réchauffement climatique le minerai et les hydrocarbures présents en Arctique pourraient devenir exploitables dans un avenir proche.