DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alitalia est obligé de trouver une solution d'ici jeudi

Vous lisez:

Alitalia est obligé de trouver une solution d'ici jeudi

Taille du texte Aa Aa

Après l’abandon jeudi dernier du projet élaboré par le consortium des investisseurs italiens invoquant l’opposition des syndicats, l’administrateur provisoire d’Alitalia Augusto Fantozzi a lancé lundi un nouvel appel d’offre pour que des repreneurs potentiels se manifestent. L’administrateur d’Alitalia a jusqu‘à jeudi pour présenter un plan de sauvetage sous peine de voir sa licence de vol suspendue par l’Agence italienne de l’aviation civile et ses avions cloués au sol.

“Alitalia a trois jours, a affirmé le président de l’agence, l’administrateur a déjà dit qu’il nous redonnerait la licence et que tous les vols seraient suspendus.” De plus, la compagnie aérienne n’a plus que 30 à 50 millions d’euros de trésorerie pour aller jusqu‘à la fin septembre. Après, les caisses seront vides. Alitalia perd plus de 2 millions d’euros chaque jour et sa dette est de 1 milliard 200 millions d’euros.

Les protestations se poursuivent de la part des salariés d’Alitlia : ceux qui veulent un accord et ceux qui refusent les conditions posées à l’aboutissement de cet accord
“Je ne peux pas risquer mon poste de travail au profit de quelques personnes hautement placés dans les syndicats. Je me battrais pour mon job jusqu‘à la fin, affirme cet hôtesse de l’air”.

L’administrateur d’Alitalia, Augusto Fantozzi, a lancé sur le site internet d’Alitalia un dernier appel à des repreneurs. Le texte “invite quiconque en mesure de garantir la continuité à moyen terme de la compagnie à présenter des manifestations d’intérêt pour l’acquisition d’une ou plusieurs branches d’Alitalia”,