DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Attentat meurtrier en Espagne, l'ETA pointé du doigt

Vous lisez:

Attentat meurtrier en Espagne, l'ETA pointé du doigt

Taille du texte Aa Aa

Nouvel attentat à la voiture piégée, la nuit dernière en Espagne, un attentat qui a causé la mort d’un soldat. Deux autres personnes ont été blessées.
Cela s’est passé à Santonia, dans le nord du pays. L’explosion a eu lieu vers 1h du matin. Les autorités disent avoir été prévenues peu avant par un homme se disant membre de l’ETA.

L’attentat s’est produit à proximité d’une école militaire, dans une région – la Cantabrie – située à l’ouest du pays basque.

C’est le troisième attentat en moins de deux jours, avec à chaque fois, de forts soupçons contre l’organisation terroriste basque.

D’où cette réaction du président de la région de Cantabrie. “Il faut en finir avec ces organisations parallèles de l’ETA” – dit-il. Miguel Ángel Revilla demande au gouvernement basque d’accélerer la lutte contre le terrorisme. Et d’insister sur le fait qu’actuellement, selon lui, c’est la population basque qui souffre des conséquences de cette situation.

Dix personnes ont été blessées dans la nuit de samedi à dimanche à Ondarroa. La cible ? le commissariat de police de la ville. Les poseurs de bombes ont garé le véhicule, puis ils ont lancé des cocktails molotov pour faire sortir les policiers avant d’actionner le détonateur.

Quelques heures plus tôt une autre voiture piégée avait explosé à Vitoria devant le siège d’une banque sans faire de blessés.