DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ouverture d'une enquête publique à Londres sur la mort de Jean-Charles de Menezes

Vous lisez:

Ouverture d'une enquête publique à Londres sur la mort de Jean-Charles de Menezes

Taille du texte Aa Aa

Sa famille a toujours qualifié sa mort d’assassinat. Cet électricien brésilien de 27 ans avait été abattu de sept balles dans la tête par deux agents anti-terroristes qui l’avait pris pour un kamikaze.

Les faits remontent au 22 juillet 2005 au lendemain d’un attentat islamiste avorté dans une station de métro de la capitale britannique.

Cette bavure était aussi intervenu deux semaines après des attentats meurtriers dans les transports publics londoniens durant lesquels une cinquantaine de personnes avaient trouvé la mort.

Cette enquête publique, système propre à l’Angleterre doit durer trois mois et vise à déterminer les causes de la mort de la victime. Il ne s’agit pas d’un procès mais ses conclusions peuvent servir de bases devant une juridiction pénale.

L’an dernier, Scotland Yard avait été collectivement condamnée à payer une amende mais aucune inculpation personnelle n’avait été prononcée.

La famille de Menezes exige toujours pour sa part la démission de Ian Blair, le chef de la police londonienne.