DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vendredi gris pour la finance mondiale

Vous lisez:

Vendredi gris pour la finance mondiale

Taille du texte Aa Aa

Même si aucun chiffre n’a été avancé, les propos du président américain ont fait l’effet d’un sédatif sur les marchés américains qui ont réduit leurs pertes après avoir ouvert en forte baisse. En revanche, ce soir, les indices boursiers européens finissent la séance sur des replis importants parfois : plus de 3% de baisse pour le Bel20 de Bruxelles au sein duquel le titre Fortis est en chute libre de 20%.
“Il y a beaucoup de problèmes persistants, et l’attention se porte à nouveau sur les valeurs financières qui conduisent les indices à la baisse affirme Paul Chesterton trader chez CMC Markets. Donc chacun espère que le plan de sauvetage va au moins pouvoir agir sur ces problèmes à court terme”.
Les acteurs du sauvetage du secteur financier ce sont aussi les banques centrales qui, ont injecté des milliards de dollars depuis le début de la semaine pour faciliter le crédit entre les banques. Aujourd’hui, une nouvelle action concertée entre la BCE, la Banque d’Angleterre et la Banque Nationale Suisse, a permis d’injecter 74 milliards de dollars dans les tuyaux.
Aux Etats-Unis, la dernière victime de la crise financière se nomme Washington Mutual : une caisse d‘épargne fermée jeudi soir par les autorités américaines. Ses actifs ont été cédés à JP Morgan pour 1,9 milliards de dollars, autant dire une bouchée de pain.
Et évidemment, les salariés de Washington Mutual se posent des questions.
“Bien-sûr qu’il y a des incertitudes et des questions sur ce qui se passe. Si je suis nerveux ? Bien sûr. C’est la nature du système, quand une grosse boîte est rachetée on se pose des questions sur son emploi. Des têtes vont-elles tomber ? Je ne sais pas, mais j’ai confiance dans nos patrons”
Le sénateur démocrate Harry Reid a affirmait en fin d’après-midi qu’un accord sur le plan de sauvetage Paulson devrait être trouvé avant l’ouverture des marchés lundi, mais on ne sait plus si ces propos exprimaient un espoir ou une nécessité.