DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pêche : la France prône la libéralisation des quotas

Vous lisez:

Pêche : la France prône la libéralisation des quotas

Taille du texte Aa Aa

Le débat sur l’avenir des quotas de pêche en Europe est lancé. La présidence française de l’Union prône une remise à plat de ce système très décrié, en place depuis 25 ans. Pour Paris il s’agit de faire contrepoids à la Commission européenne partie en guerre contre la surcapacité du secteur et l‘épuisement des stocks.

Le commissaire Joe Borg : “Nous avons toujours un problème de surpêche. En fait 80% des stocks européens sont surpêchés”. Bruxelles vient de lancer une révision de la politique communautaire avec comme priorité réduire la flotte européenne jugée trop importante par rapport aux réserves halieutiques.

Pour apaiser les querelles récurrentes, Paris veut améliorer la concertation entre scientifiques et marins pêcheurs. “On ne réforme pas une telle politique sans les pêcheurs ou contre eux, donc nous voulons le faire avec eux et en prenant le temps de l‘écoute comme avec les associations de protection de l’environnement et les scientifiques” a expliqué le ministre français de l’Agriculture, Michel Barnier.

Parmi les idées étudiées figure l’attribution de quotas individuels transférables comme le font la Norvège ou l’Australie. Un système de responsabilisation des pêcheurs plutôt vu d’un bon oeil par la communauté scientifique.