DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Etats européens au secours de leur système bancaire

Vous lisez:

Les Etats européens au secours de leur système bancaire

Taille du texte Aa Aa

En Europe c’est la solution nationale qui l’a emporté. Le gouvernement irlandais a rassuré les marchés mardi en annonçant la mise en place d’une garantie de deux ans sur les dépôts des six grandes banques irlandaises. On savait déjà avant cette annonce que les autorités belges, luxembourgeoises et françaises allaient recapitaliser la banque Dexia à hauteur de 6 milliards et demi d’euros. Depuis 36 heures la volonté des pouvoirs publics des membres de l’Union européenne de sauver le secteur bancaire ne s’est pas démentie : en Belgique, Luxembourg, France, Irlande mais aussi Grande Bretagne. Pourtant, si le remède : la nationalisation partielle et temporaire – est souvent le même qu’aux Etats Unis, les souffrances ne proviennent pas des mêmes maux.

“Les banques américaines qui ont estimé qu’elles devaient apporter d’une année sur l’autre des résultats en croissance de 10 à 15%, ont du imaginer des produits de plus en plus en plus sophistiqués, pour pouvoir dégager ces profits, affirme l‘économiste Etienne Davignon. Les banques européennes ne sont pas dans cette situation. Les banques européennes souffrent car elles ont pris en partie des produits de ce genre,
mais la majorité de leur activité n‘était pas dans ce secteur. Ce sont des banques de détail, des banques commerciales, des banques privées., donc un certains nombre de banques européennes se trouvent avec des fonds propres insuffisants pour que la confiance du public soit suffisante”.

En compagnie des banques centrales qui injectent des liquidités dans le circuit bancaire; cette confiance : seuls les Etats peuvent la rétablir et c’est ce qu’ils sont en train de faire : la tenue des indices boursiers du mardi 30 septembre est là pour en témoigner.